Note d’analyse III 2020 Faut-il interdire les zoos?

La présente note du Centre d’Études Jacques Georgin se présente en continuité du groupe de travail institué au sein du parti DéFI associant des parlementaires bruxellois, dont le député Jonathan de Patoul, des échevins bruxellois et wallons en charge du bien-être animal 

Ce groupe de travail est efficacement et judicieusement épaulé par maître Guy Adant, président de la Croix-Bleue de Belgique et membre du Conseil bruxellois du bien-être animal et le professeur Joseph -Paul Beaufays, professeur d’éthique des sciences et des méthodes alternatives à l’expérimentation animale à l’Université de Namur .

Nous sommes en Belgique qu’on le veuille ou non dans une nature en partie façonnée pour les besoins de l’homme. Il est donc important de considérer la position des animaux par rapport à ce premier constat mais également en tenant compte de leurs besoins spécifiques.

La question animale de manière générale suscite beaucoup d’émotionnel, pour avoir une approche scientifique rigoureuse,  il est nécessaire de repartir des besoins éthologiques et physiologiques des animaux.

Au regard de ces constats, la question de la pertinence de l’existence  des zoos et parcs animaliers dans la société actuelle se pose.

Note analyse III CEG 2020 Faut-il interdire les zoos 190620

liens

  • image
  • image