Note analyse 5-2022 sur le permis à points

Le CEG plaide pour que le débat parlementaire autour de ce projet inscrit dans les cartons du gouvernement Vivaldi puisse être serein et examiner toutes les données tant quantitatives que qualitatives avant de décider si oui ou non la Belgique est mûre pour ce système.

Notre centre d’études se montre en tout état de cause défavorable en l’état à l’effectivité de ce système et produit à cet effet une série de justifications ( statistiques, acceptation sociale, mesures alternatives)

Christophe VERBIST

Directeur du Centre d’études Jacques Georgin

liens