Conférence du 25 novembre 2015 du CEG concernant le crowdfunding

12244793_10208017708989805_508336914411494369_o (1)arton11720invitation_ceg_web_-_crowdfunding

Le financement participatif fait partie des « tendances » de ce temps et a des répercussions tant en termes économiques que sociétaux

Aussi, ce mercredi 25 novembre ,  avions-nous convié Marianne Hendrickx , consultante et auteure de « Crowdfunding :mode d’emploi » (Edi.Pro), à venir nous présenter ce nouveau modèle économique sous le titre « Crowdfunding : initiatives des pouvoirs publics pour soutenir le financement participatif en Région wallonne et en Région bruxelloise. »

Nous avions choisi le siège de DéFI wallon à Namur comme lieu pour cette conférence.

Selon une étude réalisée fin 2014 par KPMG, le crowdfunding a mobilisé environ 2 millions d’euros en Belgique, soit 0.11 euro par habitant alors qu’aux Pays-Bas on en est à 1.58 euro par habitant.

Après avoir brossé la genèse plutôt d’inspiration anglo-saxonne ainsi que le contexte international de ce nouveau mode de financement complémentaire davantage que purement alternatif, Marianne Hendrickx nous a présenté les initiatives menées au différents des pouvoirs publics francophones (Région wallonne, Région bruxelloise, Fédération Wallonie-Bruxelles) afin de soutenir le financement participatif.

Force est de constater que la Région wallonne s’avère pour l’instant peu proactive en cette matière.

Il est clair également que le financement participatif est en attente d’un statut pour ses plateformes (en distinguant bien les projets créatifs  d’une part et les projets des entreprises d’autre part) et nécessite également une réflexion sur le plan fiscal (déductibilité des dons par exemple) afin de renforcer sa visibilité.

Le crowdfunfing est apparu enfin comme une piste potentielle pour le développement local.

 

liens

  • image
  • image